Lanzarote, le trésor géologique des Canaries

L’archipel des Canaries, situé à environ 1000 km au sud-ouest des côtes espagnoles et à seulement 140 km des côtes marocaines, renferme plusieurs joyaux qui se distinguent par leur diversité. Fuerteventura et ses vastes étendues de sable fin ; Ténérife et le volcan Teide culminant à 3 718 m d’altitude ; Gran Canaria et son célèbre carnaval de Las Palmas… L’île de Lanzarote est peut-être la plus singulière de toutes. D’origine volcanique, elle constitue un trésor géologique et naturel qui se traduit par des contrastes époustouflants où alternent paysages lunaires, oasis de palmiers et plages aux eaux cristallines.

Une activité volcanique récente

Une des premières choses qui étonne en arrivant à Lanzarote, ce sont ces sentiers de sable noir et ces routes bordées de roches noires qui ressemblent à s’y méprendre à du charbon. Ne vous inquiétez pas, cette teinte n’a rien à voir avec la propreté. Elle témoigne de la forte et récente activité volcanique qui terrorisa ses habitants au début du XVIIIe siècle, entre 1730 et 1736. La terreur laissa place à l’ingéniosité, les habitants créèrent un modèle d’agriculture unique en utilisant les cendres volcaniques dans leurs cultures, une technique innovante qui contribua à élever les exportations. Les efforts des insulaires pour maintenir un modèle de développement durable basé sur la conservation du patrimoine naturel se virent récompensés en 1993, lorsque l’UNESCO déclara l’île Réserve de la Biosphère. Aujourd’hui, Lanzarote peut aussi se vanter d’abriter le tunnel de l’Atlantide, le tunnel de lave sous-marin le plus long au monde.



Parc national de Timanfaya, les montagnes de feu

Le parc national de Timanfaya, autrement appelé Montañas de fuego, constitue un laboratoire à ciel ouvert pour les géologues qui y étudient le processus de colonisation de la faune et de la flore. Cet habitat unique majoritairement recouvert de lave, que l’Homme n’a pratiquement jamais foulé, renferme près de 100 volcans et 300 cratères. S’agissant d’un espace hautement protégé, il n’est pas possible d’explorer librement le parc mais un circuit en bus de 14 km permet d’apprécier les paysages lunaires. Difficile d’imaginer, tandis que nous nous émerveillons face à ce paysage irréel, que 420 maisons furent autrefois englouties par 8 millions de mètres cube de lave.

Lanzarote, une île à explorer soi-même

Une des meilleures façons de connaître Lanzarote est de louer un véhicule pour l’explorer soi-même. Longue de 213 km et large de 25 km, sa petite taille permet de la traverser en une journée. Cela dit, mieux vaut prendre le temps de s’arrêter pour contempler les merveilles qui croiseront votre chemin telles que l’étonnante lagune verte d’El Golfo ou le Jardin de Cactus. Vous l’aurez compris, Lanzarote n’est pas une destination typique de Sol y Playa comme Punta Cana ou Cancún. A l’image de la superbe plage de Papagayo, la côte est rocheuse et vous ne trouverez pas de plages de sable blanc longues de plusieurs kilomètres. Mais après un séjour détente dans un village du Club Med à Cancún, vous serez ravi d’ajouter une touche d’aventure à vos prochaines vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *